FORUM année 2020

                                                                                                                 LES ARCHIVES ...

                                                                                     Année 2020

Cette page pour VOUS ... Ecrivez dans la case de commentaires... C'est publié de suite... Et les discussions se suivront !MERCI .

En ce 5 novembre 2020 , joyeux anniversaire à notre ami poète Pascal de Laravade qui nous rejoint ici ( son commentaire numéro 5 )Dans l'attente de lire ses poésies et proses Voici son profil poétique ! "Pierrot Lunaire, un de ses pseudos sur Jepoeme. C'était le bon temps avant la débâcle !"

Pascal Ruiz le 2 juillet 2020

Il y a des rencontres qui sont une guirlande de fête sur le chemin de la vie. Chaque mot de Lucie est une ampoule rayonnante dans le festoiement des jours. Merci Poétesse d'éclairer souvent la pénombre du temps présent. Amitié.

EN CE 15 JUIN 2020   mon coup de cœur de ce matin sur Facebook

Merci à la poétesse Dominique Pelletier qui m'a envoyée sa prose pour la publication et le partage .

 

Coucou Lucie voici ma prose . Gros bisous de nous 2

Voyage de vie .

 

Et si la vie était voyage ?

Je navigue sur la ligne du temps, feuilletant la moindre page, où mon crayon malhabile dessine mon visage perdu dans le vent, incrusté par les rides de mon âge, qui anime mon regard cristallin .

Je n'ai que le fil de mes pensées, lorsque je regarde l'astre de nuit sans chercher à dénouer la pelote de mes désirs infinis.

J'en ai pris des virages et des détours, à feuilleter les pages sans en saisir la douceur, sans en connaître la différence .

Je suis aujourd'hui dans ma cinquante neuvième année de cette vie terrestre ... ni trop jeune, ni trop vieille... pas encore dans la courbe descendante... une mer étale où je me sens apaisée, sereine et aimée.... Je me demande combien de temps faut-il compter avant que la marée descende.... En attendant, je laisse mes doigts de pieds se faire chatouiller par les cristaux marins, un peu brillants, un peu joyeux, un peu frissonnants... c'est tellement bon, il y a quelques coquillages à mes côtés que je trouve vraiment beaux... Ils me comprennent, m'aiment et me regardent grandir à l'intérieur..La sérénité vient caresser mon cœur... Je me sens bien en moi...

Je croyais que vieillir c'était un ciel tout gris, un printemps sans fleurs, les lèvres sans sourire,les fêtes sans chansons, les arbres rabougris, un livre sans histoire, un crayon sans écrire....

Et puis je m'aperçois que vieillir rend sage, que je vis chaque instant sans penser à demain, peu importe le temps, le crayon à la main...

Je croyais que vieillir transformerait mon âme, que je ne saurais plus contempler les étoiles et que mon cœur endurci n'aurait plus cette flamme, qui transforme la vie lorsque le ciel se voile.

Et puis je m'aperçois que les plus belles roses fleurissent à l'automne et sous mes yeux ravis, je respire très fort ce doux parfum d'amour que j'ose garder pour embaumer l'automne de ma vie.

Dominique Pelletier

 

Dominique Pelletier Merci beaucoup d'avoir apprécié Lucie ...

Écrire commentaire

Commentaires: 9
  • #1

    LERAY (samedi, 25 janvier 2020 08:32)

    Feliz Ano 2020 Poetisa ! Vamos continuar a compartilhar ! Meilleurs Vœux pour 2020 chère Poétesse et Bonne continuation à ton site poétique! Abraços BrasilBreizh !
    Christian LERAY

  • #2

    muller (mercredi, 18 mars 2020 06:34)

    Je dis mes profondeurs où la liberté se restreint et où les manques perdent leur couleur.

  • #3

    titiyab (dimanche, 29 mars 2020 09:16)

    Bonjour chère poétesse, Même si tu ne me vois pas souvent ici, sache que je continue à me promener sur les sentes luxuriantes qui mène à ta poésie! Bon dimanche

  • #4

    Evelyne Ponlevoy (mardi, 07 avril 2020 11:58)

    Peu ou pas présente par les écrits et les commentaires , mais mon cœur est toujours auprès de celles et ceux que j’aime et apprécie ....
    Amitiés ☘️���

  • #5

    Pascal DE LAVALADE (mercredi, 04 novembre 2020 14:35)

    Je vais avoir soixante-huit ans demain et je me sens toujours aussi jeune. N'ayez crainte, Poétesse, je crois qu'un poète reste un enfant toute sa vie. C'est ce qui le sauve des turpitudes et des bassesses de ce monde.
    Merci de m'accepter chez vous.

  • #6

    Jade Marie Corinne (jeudi, 05 novembre 2020 04:23)

    �Regardez...
    �Ecoutez...
    �Chantez l'amour en sa nature même...
    �Magnifiquement beau l'amour
    �Touchant et d'actualités
    �Les mots me manque
    Mon coeur déchiré tremble de tristesse de voir ces cruautés�
    Le malin rode et dérobe nos vies
    �Terreurs de la terre !!!
    �Tueurs sans scrupule !!!
    N'est-ce pas suffisant cette maladie qui nous ronge à petit feu ???
    Ce monde qui meurt de faim, manquant d'amour... �
    �Ravale votre mal !!!
    Accepte et invite l'amour en vous !
    Criez au secours !
    Demandez pardon !!!
    Réclame la lumière éternelle et ainsi vous sauverais le monde, non pas détruire le monde!...
    �L'amour vous tend les mains�
    Accrochez-vous !
    Réveillez-vous !
    Enfin,
    Rendez à la vie ce qui appartient à la vie !
    � L'AMOUR �

    �Marie Corinne Marianne�

  • #7

    Thierry Titiyab Malet (jeudi, 05 novembre 2020 08:54)

    Il est heureux d'avoir encore des personnes comme toi fidèle à son image et surtout surprenante de part ses diverses facettes poétiques Bonne journée à toutes et à tous et bienvenue à Pascal

  • #8

    Sabuco Alexis (mardi, 17 novembre 2020 15:41)

    Au fur et à mesure que le temps passe
    Je mesure le temps qui passe,
    Que voulez vous que j'y fasse.,
    Je vieillis et ma vie se lasse
    Je sens le sang qui se glace
    Mes jours ont perdu la grâce
    Ma longue vie est comme une garce
    Elle est une gomme qui efface
    Du livre de ma vie, plus de trace
    Peut être des souvenirs fugaces
    Oubliées mes paillettes mes strass
    Je suis un fantôme qui passe
    Dans un laps de temps qui passe
    Je fuis, je vole tel un rapace
    Au dessus d'un monde qui se casse
    Humanité fragile dans l'impasse
    Planète qui perd sa mystique extase
    Il ne reste que mots en phrases
    Des maux, des tourments en phase..
    Au fur et à mesure que le temps passe
    Je mesure le temps qui passe
    Passé, présent, futur dans l'impasse
    Je joue, je mise, impair et passe...

  • #9

    Jade Marie (lundi, 23 novembre 2020 17:53)

    ✍️J'ai posé ma plume doucement
    Toute débordante d'encre
    Elle se laisse entraîner par les mots qui chacune d'elle ce chamaille
    Tout à coup elles s'enlacent...
    Difficile de placer un mot, une phrase
    Mes idées s'emballent et se régalent d'ideal

    ✍️Toi ma jolie plume
    Applique toi aux mouvements de mes doigts
    Accorde chacun de mes mots pour égayer chacune de mes phrases...
    ✍️Et voilà qu'elle se met à encrée mot par mot, ligne par ligne et de phrase en phrase.
    Elle décrit l'amour qu'a une dame, pour sa plume bien aimé, pour écrire plus simplement les phrases qui viennent de son coeur naturellement.
    repose toi à présent.
    Jusqu'à ce que  reviennent mes mots

    A bientôt ma plume ! ✍️


         ✍️Marie Corinne MARIANNE ✍️