cyclone

Ciel avant cyclone (2014) dans l' EST de la REUNION

 

LUCYE RAYE (  à voir dans le recueil:  SIRENE  D'ECRITURE)

 

LES PAILLES EN QUEUES

HEUREUX

VEULENT REJOINDRE LA SIRENE D'ECRITURE

DANS CETTE AVENTURE.

POUR REPEINDRE LES COULEURS DU MONDE.

 

                                      COULEURS DU MONDE

 

Notre monde se meurt

Plus de bonheur !

Couche d’ozone, pollution

Éruption

Cyclone

Le monde est devenu clone

Clone

De l’homme.

 

Le monde se fêle

Couleurs pastelles

Ou couleurs primaires

Bleu marine de la mer

Vert cristallin

De nos pins

Anéanties.

Le monde est gris.

 

Le monde est noir

Le jour comme le soir.

Notre terre se meurt

Plus de bonheur !

                                                    Éruption volcanique

C’est satanique !

Tremblement de terre

 

C’est le désert !

 

Temps cyclonique

C’est maléfique !

Notre terre se casse

Là, où l’homme passe !

Plus de rose ni de bleu ni de vert

Notre terre

Se meurt

           Plus de bonheur ! 

Textes et photos de LUCYE RAYE ..illustrations de Tonton PAULO ..PHOTOS DE METEO FRANCE

L'oeil du cyclone PAM Océan Pacifique(le 12/03/2015)

Le super cyclone PAM de catégorie 5 se rapproche dangereusement de la Nouvelle-Calédonie avec des vents soufflant à 250 km/h en moyenne et des rafales estimées à 320 km/h près de l'œil. Pression au centre stabilisée à environ 900 hPa.

CYCLONE.

Pluies diluviennes

Tout tombe du ciel

Vent dévastateur

Ce n'est plus un leurre

On a encore peur.

Torrents en furie

Cascades en folie

Cases inondées

Tôles envolées

Mares débordées

Chemins dévastés

Arbres déracinés

Mer démontée

CYCLONE  CYCLONE  CYCLONE

TON OEIL

N'est pas un clone

Tu brises ,tu casses

Nos vies dépendent :HELAS !

De ton intense passage

Qu'importe nos âges ..................

 

ETE

 De la pluie !

 Oui !  ( texte "revisité" pour ce cyclone)

 Mais

  Pas de catastrophe

  (ENCERCLONS -Les  (cyclones)  DANS LES PARENTHESES).

 Eté

 Voici l’été.

 Cet été austral nous salue,

  PAM  est apparue. 

  Dans l’immensité de l’océan Pacifique

 Un cyclone BAPTISE D’UN PRENOM  Australien       

VA  T il OUVRIR SON ŒIL  DE CLONE?

 LA MER EST DEVENUE SON TRONE.

 DE CET  ETE

  Dame NATURE a procréé

 Un nouveau né :

 Dans cette mer déchaînée

La sirène s’est emballée.

      Pas REINE

      Pas sirène

 Mais une BETE DE MER  SUR SON TRONE

CE CYCLONE

DEVENU CLONE

SE DEPLACE D’une allure monotone.

 DES BRAS DE MER les SEPARENT.

 LES GENS SE PREPARENT,

  Les ondes

 Les inondent

 De photos satellites,

 Les élites

  Se pressent :

 D’expédier à la presse

 Ce bébé des mers

 Qui nettoiera les terres

 SERA EPHEMERE.

 DANS LE SEIN DE « SA mer »:

  Il faut qu'il soit désarticulé

 Et les terres seront épargnées...

 

 

Ciel rouge avant le cyclone Béjisa le 31/12/2013 LA REUNION était en alerte rouge.

Ciel à Saint Denis après le passage de la tempête Haliba ( orages) mars 2015.

ORAGES

 Grondements incessants

MAUVAIS TEMPS ...

Eclairs" zébreux"

Temps ténébreux

Pluies torrentielles

SUR ELLE ...

Notre île de LA REUNION

ILE DE LA PASSION

ILE DE LA TENTATION

Orages dans le lointain

 Ce n'est pas loin!

FERMONS NOS YEUX

SUR CE CAILLOU MERVEILLEUX

Notre REUNION magique

Ensoleillée et romantique

Sera TOUJOURS DANS SON ECRIN DE VERDURE

AVEC DES FLEURS QUI PERDURENT§§§§

 

 MAIS IL FAIT SI SOMBRE

NE RESTONS PAS DANS L OMBRE

COMME CE TEMPS D ORAGES INCESSANTS ...........

 

 

REPETITIONS

 

Ile  pluvieuse

Pluvieuse  :île sous la tempête

Tempête :île sans un être

Etre :passage dans un tunnel

Tunnel :sans elle

Elle : qui est très seule

Seule :mais est elle vraiment seule ?

Seule  :la solitude

Solitude : sous cette altitude

Altitude:pour quelle attitude ?

Attidude !  Pour ne pas sombrer ,

Sombrer :ne pas tomber

Tomber : ne pas se blesser

Blesser  :mais pas mourir .

Mourir :ne plus rire

Rire et enfin renaître

Renaître  de son être

Etre et se faire oublier !

Oublier d’être aimer ,

Aimer :l’amour peut nous sauver .

Sauver nos  âmes

Ames de femmes

Femmes en perdition

Perdition ,perversion

Perversion :confession

Confession:absolution

Absolution:des actes de contrition

Contrition pour un pardon  .

Pardon de ne plus être

Etre et paraître

Paraître  une femme

Femme exubérante

Exubérante impressionnante

Impressionnante  :une femme libérée

Libérée de pêchés

Pêchés : voir un prêtre?

Prêtre: et enfin être

Etre prêtresse

Prêtresse  dans la détresse .

Détresse  :en ce siècle

Siècle  XXI siècles

Siècle en crise

Crise  ç'est grise

Grise : couleur  monotone

Monotone  comme automne

 Automne :ici tout est clone

Clone : clone de moi

Moi ;:clone de toi

Toi :clone d’eux

Eux :heureux

Heureux :mot de lumière

Lumière :être dans son éclair

Éclair :vibration

Vibration ;pas d’explication

Explication pas de solution

Solution :abstraction

Abstraction  absolution et   résurrection  ……

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustrations TONTON PAULO

 HA LIBA  (9/03/2015 ....Eté)  texte initial..

Voici l’été.

Cet été austral nous salue,

HALIBA est apparue.

Dans l’immensité de l’océan INDIEN

UNE TEMPETE BAPTISEE D’UN PRENOM FEMININ

VA T ELLE OUVRIR SON ŒIL DE CLONE?

LA MER EST DEVENUE SON TRONE.

DE CET ETE

Dame NATURE a procréé

Un nouveau né :

Dans cette mer déchaînée

La sirène s’est emballée.

SUR SON TRONE

CE CYCLONE

DEVENU CLONE

SE DEPLACE D’une allure monotone.

DES BRAS DE MER NOUS SEPARENT.

LES GENS SE PREPARENT,

Les ondes

Nous inondent

De photos satellites,

Les élites

Se pressent :

D’expédier à la presse

Ce bébé des mers

Qui nettoiera les terres

SERA EPHEMERE.

DANS LE SEIN DE « SA mer »:

Il ne sera pas désarticulé

Et on ne sera pas épargné...    ON A ETE BIEN ARROSE (pluies diluviennes).

 

 

TEMPETE A TUREIA ( atoll dans les TUAMOTU en Polynésie)

 TEMPETE A TUREIA  ( à voir aussi dans le recueil LIBERTE)

 

Eau , vent , et vagues s’embrassent ,

Ils s’enlacent :

Des étreintes fougueuses .

Ce cirque d’eau ne dort plus

Des vagues rageuses  .

Cocotiers et filaos me saluent ,

Le cirque d’eau est réveillé

Comme mon volcan  rallumé .

Tempête sur cet atoll

A la REUNION

Volcan en éruption .

Le monde a pris son envol .

Tout est déluge  ,

La mer se purge .

Eau vent et vagues s’embrassent

La nature s’enlace.

 

Des baisers invisibles

Des coups imprévisibles ,

Le monde  est en colère :

J’espère.

précaire .

Deux îles en crise

Une de rouge

L’autre de grise .

Là bas ,des laves dévorent les forêts

Ici ,la mer avale les galets .

Tempête sur TUREIA

Ici , le vent hurle d’ivresse

Là bas , éruption crie sa joie .

Tempête de détresse .

Eau ,vent et vagues s’enivrent

Cet atoll est ivre .

Et mon île est rouge de sang

Laves de flamboyant .

Eau ,vent et vagues s’embrassent

Ce cirque d’eau m’enlace  .

Mes rêves  se balancent

De mon île à l’autre

Je m’endors dans les bras de l’autre .

Là bas ,la FOURNAISE

Prend ses aises

Ici ,la tempête 

Fait la fête .

Une fête d’ivresse

Mais tempête de détresse .

La mer est ivre

Même les filaos  sont ivres :

Ils s’embrassent

Eau ,vent et vagues s’enlacent .

 

 

 VENT …PLUIE… FROID SUR MANGAREVA…(l'archipel des GAMBIER en POLYNESIE)

Préparation de départ sous une pluie d’hiver austral

Précipitation, vent violent et un froid de mistral.

L’alizé du front froid

Crie sa joie

Sur ce mont dénudé de cascades

C’est le brouillard qui joue à l’escalade.

Mes yeux scrutent un ciel voilé de nuages pâles

Pas de luminosité sur cette aurore invisible.

Le temps est imprévisible,

Je reste impassible.

L’aube va poindre

Ciel et mer vont se joindre.

Je pars

Horizon zéro : point de départ.

Point de tristesse

Pas d’allégresse

Cet avion qui me conduira loin d’ici

Vers ma nouvelle vie

Est pris dans les nuages gris ;

Pilotage automatique

Vision magique

Sue les atolls du PACIFIQUE.

JE PARS VERS MA NOUVELLE VIE.

LUCYE RAYE 

 

 

 


 

 

 


 PLUIE  (dans poèmes inédits)

 

Pluie

C’est l’ennui.

Pluie :de la monotonie

Pas pour la vie .

Cascades sur ce mont

De l’exception

Beauté incontournable

Mémorable

Je pense à mes cascades sur mes montagnes de MA REUNION

Pluie incessante

Tout me hante.

Ses îles de l’île au trésor

Couvertes de brouillard,

On devine ce lagon d’or,

Pirates invisibles me jetteront - ils un sort?

Me combleront  -ils de perles?

Iles de fermes perlières,

Îles  parsemées de perles,

Des vertes ,des bleues ,des grises

Ou des blanches :tout çà me grise…

Pluie …Pluie battante

Pluie incessante

Mon âme crie ,mon esprit s’enivre ,

Je suis devenue ivre ,

Ivre par cette pluie

Remplie de monotonie.

 

 

 

 

 

 

 

 

RIKITEA  Archipel des Gambier: Lever du soleil

AURORE A  RIKITEA

Arrivée du cargo au quai de RIKITEA

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    coco ijahman (vendredi, 13 mars 2015 08:36)

    Félicitation lucie je me suis régalé ...jolie texte poème magnifique image et dessin de tonton paulo ... merci

  • #2

    LILIANE CELINE (samedi, 14 mars 2015 03:44)

    Magnifique
    Félicitations bravo
    Cest un régal
    Aspiration / soupirer / porter
    Les yeux vers le ciel pour demander à l'éternel de nous
    Ôter les contraintes !!!!!