varangue !

Une fiction de l'auteur LUCYE RAYE .

Image internet !

 

                                                                    NOUVELLE : ANTICIPATION    

                                                                  VARANGUE

 

                                                                           

                                        FICTION : "SANG- FROID ET SANS FAILLE"!

 

                                                                                   PROLOGUE

Après des textes "poétiques sur 09/08/2015 - ANTICIPATION!" ,je me lance dans UNE fiction ANTICIPATION ...Rien à voir avec la poésie ...11/11/2015 - De sang-froid et sans faille.

Je pensais être très loin de cette anticipation mais on n'est même plus à l'aube on est dedans...Souhaitant que vous lecteurs vous apprécierez les chapitres qui suivent malgré la tragédie qui n'enivre pas mais qui vous chavire dans un monde irréel ....Mais hélas bien réel sauf que j'étais obligée de rédiger cette aventure dans une logique pour nous faire réfléchir à l'avenir de notre humanité !

La poétesse LUCYE RAYE 

 

SANG "Froid"....SANS  FAILLE!( écrit sur une idée originale de mon fils Maguy!)

De LUCYE RAYE 

Anticipation ....aventure ...suspenses...Maëlle  l' héroïne ...une femme ordinaire ancienne cadre d'une société de laboratoire scientifique au chômage technique ...

 

                                                                        Chapitre 1    Varangue

 

A la fin du Texte 06/04/2016 - Oublie -moi !..."Il faut faire escale pour que je respire enfin 

Car le monde marin 

A pris tous mes soupirs 

Je dois retrouver la terre et ses désirs ! 

Ô ! Mer :Oublie moi ! 

D'autres de ce monde ont besoin de moi ! "

 

Maëlle et LUI ont donc posé les valises dans cette case créole en bardeaux et lambrequins ,avec son jardin de fleurs : ils ont réaménagé la "villa " en gardant son côté authentique ,historique (coloniale) : bien loin des bruits de la ville mais à proximité de la mer : un sentier discret leur conduit très souvent sur un rivage de sable blond avec une crique pour les protéger des regards indiscrets ,les vagues océaniques lors des périodes de fortes houles se fracassent sur la falaise qui est aussi la nichée des oiseaux marins !Des escapades en plongée sous-marine leur permettent d'admirer les grottes et des fonds poissonneux !Elle est dans son domaine la sirène d'écriture mais elle a  aussi vraiment besoin de sentir sa terre sous ses pieds et part un beau matin ensoleillé assise sous sa belle varangue entourée de plantes exotiques ,et d'un verger de fruits tropicaux ,elle rêve et attend paisible le retour de son LUI son  "homme" qui est sur le port vérifiant son bateau en maintenance!

Un bruit incessant  brise le silence ....Derrière les rangées de vétivers qui protègent ses anturiums et  ses orchidées !Elle se lève prudemment pour écouter de plus près :Sont ce ses vagabonds qui rôdent dans les parages :le bruit court que des hommes  se sont échappés du centre de rétention car ils sont rentrés sans visas ....???!

Eh oui ,elle avait bien raison :Tapis derrière le gros jacquier ,ils lui regardent hagards mais sans être méchants ....Elle leur donne à boire et à manger sous sa varangue quand une voiture arrive avec "la loi" sans gyrophare ...Les" pauvres hommes" lui  prennent en otage !

La maison est entourée de toute une bande de militaires ..C'est sa mort contre leur vie !

Et voilà que son homme débarque silencieusement par son entrée personnelle :il avait tout vu de loin ,a laissé sa voiture en contrebas de la route ...Et a réussi à lui tout seul à désarmer l'homme qui  retenait "sa femme"....Ouf ! Elle tombe dans ses bras et pleurent de chagrin !"Ne me laisse plus jamais seule !"A ce moment précis ,le téléphone sonne...Elle n'a jamais dit à personne "ses vraies fonctions " ...Elle se met à l'écart pour y répondre et dit à son "amour" ..qu'elle  profite de la présence des gardes mobiles pour descendre en ville...Il ne pose pas de questions car elle devra aussi faire ses dépositions ....Mais LUI ,il sait pertinemment qu'elle ne rentrera pas de sitôt puisqu'elle l'embrasse à pleine bouche avec une petite valise à la main !  Direction..Paris.

 

                                                         Chaptitre 2        AÉROPORT

Maëlle court dans l'aéroport .Elle recherche cet inconnu qui a attaqué de sang froid  des passants dans la rue : Pas d'indices !Il faut boucler aéroports ,gares et autoroutes et aéroportuaires .Mais elle a sa petite idée ...

Elle prendra cet avion pour se rendre à TEL AVIV ...Les indics ont été catégoriques :c'est un intrus ,un piège diabolique pour détourner une catastrophe  mondiale !Car lors des dons de sang au CHU ,des premières analyses détectaient un nouveau virus "Ebolix" ...Dès que l'humain est contaminé il tue de sang froid et sans faille ..."Le tueur" disparaît comme il est venu ....Volatilisé ...invisible ...

Secret d'état pour ne pas affoler  la population .

Maëlle a eu cet ordre de continuer cette enquête dans la plus grande discrétion et surtout ne pas se faire prendre .

Et pourtant :elle n'est qu'une mère de famille ....qui a accepté pour arrondir les fins du mois difficiles ...Le chômage  a dépassé tous les pronostics ...Il n'y a plus d'argent ...Tous vivent sur les prestations sociales ....Dans l' anonymat après un stage de recyclage et de self contrôle :là voilà sur un terrain miné !

Le sang contaminé a déjà touché plusieurs personnes sans que l'on sache les noms véritables ...Des inconnus de bonne famille deviennent des criminels  dans une inconscience totale ...Ils tuent ..Oublient qu'ils ont tué et vivent normalement ...C'est subit et sans répit ...Un acte de folie !

Le dernier crash d'avion était probablement un contaminé qui a eu la sale idée de voyager ...puis ..de tuer ...ET là lui ou elle avec les passagers ....Une folie  meurtrière qui dépasse les grands de ce monde ...Une réunion d'urgence pour ne plus faire de don du sang ....Et les soignants ...Les médecins ...et tous les autres !C'EST LA FIN DU MONDE !

Maëlle passe la douane ...S'installe et attend le départ de ce putain d'avion qui va ,elle espère ,atterrir sans ennui !

 

                                                                            Chapitre 3  EBOLIX

 

A TEL AVIV ....HOTEL ....Douche et enquête exclusive ...sur les derniers terroristes !

Les indics lui ont donné des adresses et un premier contact lui conduit vers un dépôt ....Aie ...

C'est la police qui l'arrête ....interrogations ....il faut absolument qu'elle garde son anonymat ...Simple touriste qui s'est perdue ! Là voilà bien mal barrée !

Le lendemain matin aux actualités ...Manque de sang dans le pays ...la nouvelle est partie si vite?????On se scrute ....on se cache ....EBOLIX a fait le tour de la planète ...On tue de sang-froid et sans faille !Comment .????Qu'importe le sujet doit mourir!

Maëlle se rend à L'hôpital et elle est bien obligée de donner sa véritable identité et les raisons de son passage .....Elle demande à être reçue par l'ambassade de France et une entrevue d'urgence pour stopper toutes sorties et voyages ...S'enfermer ,s'approvisionner ...Et attendre les directives .Etats unies ..Moscou ...Chine ...Japon La peur s'est installée dans le monde entier ..Tous en quarantaine !

Il n'y a plus d'économie ...Sang FROID ..SANS FAILLE ...FAILLITE TOTALE !C'est la dégringolade ..

Les usines fabriquent jour et nuit  des combinaisons et des masques intégrales :des milliers des milliards d'humains sont en danger !

 

                                                             Chapitre 4     ILES PERDUES

Maëlle (en combinaison ) a réussi son escapade  à l'ambassade ....Il paraît que le sérum pourrait se faire grâce à des "humains" d'une tribu d'une île perdue ...Faire des prélèvements ...Mais comment.?Cette tribu  refuse tout contact et vit encore  comme les anciens !

Un bateau  avec à son bord un commandant un peu fou veut bien prendre la barre et y aller avec Maëlle ....Des traversées pendant plusieurs jours :Bientôt plus rien ne compte;seulement l'eau limpide, une mer cristalline.Les îles désertes se rapprochent,les villages au loin ne sont plus que des ombres, des vols de mouettes suivent l'embarcation,des bancs de poissons sautent au-dessus des vagues mais la mer est calme.ils sont tous les deux seuls avec le pilote du bateau :un quart de tour :direction un îlot de sable blanc.Au loin des pailles en queue:"je croyais qu'ils étaient uniques à LA RÉUNION, est ce vraiment les fameux pailles en queue" se  dit elle tout bas !

Elle a pris le temps  de préparer son attirail pour les prélèvements sanguins ....ET SI LE COMMANDANT EST AUSSI CONTAMINE .C'est la mort assurée !

 

                                                          Chapitre 5                        LUI

Non ...Bonne traversée ...et il faut beaucoup de diplomatie pour parlementer avec le chef de la tribu ....Catastrophe !

Des hélicoptères "inconnus" survolent l'île ....Est ce les Russes ???Chinois ???Terroristes qui étaient aussi sur la piste !Ah ils veulent sauver leur vie aussi !

Les "humains"de la tribu qui m'avaient bien acceptée  rejettent la faute sur moi ....et ils se sauvent en me laissant là en plan au milieu d'une jungle et  toujours pas de prélèvements sanguins .

Elle se cache dans une grotte (sans eau ni vivres) ....Les hélicoptères ont atterri...sûrement ...Le vent dans les branches ...Elle sursauter ...Ah !elle entend des voix ...On l'appelle ...Mais elle reconnaît cette voix ????!!!Que fait -il  là ?   SON HOMME????? Et comment savait il qu'elle était ici!!non ,ce n'est plus le moment de se poser  des questions !elle sort de sa cachette ,court dans ses bras ..Eh ben!.Dis donc ....Plus la peine de parler ....ils s'embrassent fougueusement comme avant .

Le chef de la tribu a tout vu ...et il LUI met  en "joue" avec sa flèche empoisonnée !

"NON.....!!!!!!IL est là pour m' aider pour nous aider .il faut faire les prélèvements de tous tes habitants et après on vous laisse tranquilles !"

Les hommes des hélicoptères en retrait  vont installer les brancards  et tout le matériel il faut faire très très vite et redécoller pour Sydney  où des avions privés répartiront avec le sang sain dans les grandes capitales du monde pour faire des sérums et vacciner  tous les hommes ...

Le chef de la tribu refuse ..Il réclame des compensations ....une prise d'otage de "sang faille"....

Avec son téléphone satellitaire,  IL fait des pourparlers et entame les conversations avec les chefs d'état qui sont dans des souterrains (en sécurité  eux)???Ils ne sont pas cons et promettent tous ce que le chef demande !!!!!

En quelques heures ,tout est bouclé .....décollage ...

 

                                                           Chapitre 6        Nuit rouge 

Sydney .....miliaires en combinaisons prennent en charge les valises de "sang chaud et frais" et Maëlle se rend dans un hôtel ....LUI la suit ...Il veut quoi????AIE....Une nuit d'amour ..NON ..ELLE VEUT DORMIR  Et elle tourne ses talons ! ET LUI va terminer sa nuit au bar puis dans la chambre en face (Pour ne pas soulever des soupçons)!

Dans le courant de la nuit ....bruit bizarre ... rêve -t-elle?Elle sort nue des draps et s'habille d'un peignoir qui traînait là ......Elle ouvre la porte ....MON CHÉRI!!!les  yeux exorbitants .....NONNNNNNNnonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn LUI NE tombe  PAS dans ses bras ! Donc il est contaminé et n'a pas eu la force de "la tuer" ....L'AMOUR ÉTAIT BIEN PLUS FORT  DONC L'AMOUR PEUT TOUT SAUVER MÊME DE LA MORT ! Elle referme la porte .Heureusement qu'elle avait ramassé dans son sac  isotherme des tubes à essais avec du sang frais pour sa protection:Maëlle se protège de sa combinaison ,le traîne jusqu'à la chambre  et prépare une seringue et l'injecte ce sang " qui n'est pas encore vaccin ...LUI tombe dans les paumes .Elle réussit tant bien que mal à l'allonger sur le lit et elle s'endort près de lui habillée en "cosmonaute"....ET s'il mourrait ?

 

                                                                   Chapitre 7          Le retour

C'est le frémissement dans les rideaux qui fait réveiller Maëlle ..Et LUI n'est pas près d'elle !OUF ...IL  est là debout avec le plateau du petit déjeuner !Elle peut à présent se dénuder...

"-C'est une nouvelle vie ...On rentre chez nous et  on va se détendre" dit LUI en l'embrassant fougueusement ! Mais le passage à l'aéroport sera harde , une barrière détecte les "personnes avec les symptômes ,sont mis en quarantaine dans des cages pour attendre leur fin  assurée ....Des FILS D'ATTENTE POUR ETRE VACCINE dans tous les pays!

Le retour s'est bien passé ....Il faut tourner cette page d'un épisode où des millions d'humains ont perdu la vie!  Le vaccin est même devenu payant ....Mais Ebolix éradiqué !

 

                                                                                    Epilogue 

 

Plusieurs mois  après cette folie  meurtrière :Maëlle est décorée de plusieurs médailles dans les jardins de l' ELYSÉE des mains du Président et elle a donné sa démission "d'agent secret".....Pour vivre  une vie remplie de poésies avec son HOMME écrivain qui lui aussi prépare son roman ! Maëlle sous sa varangue et LUI dans son bureau aménagé d'une bibliothèque hors du commun !

 

L'auteur  La POÉTESSE LUCYE RAYE  (écrit en novembre 2015 remis à jour en avril 2016 )

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Coco ijahman (vendredi, 08 avril 2016 11:56)

    Waouh quel beau roman Lucie je me suis régalé à te lire ...j 'etait Maëlle pandant un petit moment belle aventure !!! J espere en lire d' autre ! BRAVO

  • #2

    Thierry Titiyab Malet (dimanche, 05 juin 2016 17:09)

    Lui vit toujours mais nul ne sait où !

    Maëlle aura été interné car elle souffrait de déficience mentale selon les autorités !

    La chronique du moment parle d'empoisonnement à la Ebolite et on ne pouvait la laisser circuler plus longtemps dans le pays!

    L'histoire ne nous dit pas si les habitants de l'île perdue auront survécu suite à l'introduction d'un nouveau virus qui devait servir de test.

    L'humanité toute entière est menacée et le cartel pharmaceutique est prêt à sacrifier une petite partie de la population d'autant plus que celle-ci vit dans des contrées difficiles d'accès !

    Quelques indigènes de moins, ce ne serait pas un crime mais une action justifiée d'autant plus que ces sauvages refusent tout contact avec le monde de dehors!