S' ÉVADER .

Texte de LUCYE RAYE .

Image internet !

                                    S' ÉVADER .      

               

                       S'évader l'instant présent 

Quand nos forêts chantent jusqu'au firmament

Quand les oiseaux  piaillent au dessus du jardin

Quand les fleurs s'ouvrent de bon matin !

 

                S'évader   des longues  heures

Au beau milieu de nulle part :Quel bonheur !

               Ne plus savoir ni jour ni mois 

                  Oublier que l'on a un MOI .

 

S'évader  dans tes bras

Je suis TOI ...Tu es MOI !

Nous ne sommes qu'UN

Dans cette nature tout au féminin!

 

Puisque je t'appartiens

J'ai avalé le masculin .

Tu as goûté à mes seins 

J'ai englouti tes reins !

 

S'évader plusieurs nuits 

Ne plus savoir quand il est minuit 

Déjeuner à des heures indues

Et dîner quand l'obscurité n'est plus !

 

S'évader dans notre passion silencieuse 

              Jouir car elle  est pieuse ...

                 Il n'y a rien de malsain 

             Même mes maux sont sains!

 

             S'évader pour vite estomper

Une  colère maline qui voudrait tout abîmer

           Mais mes mots l'ont anéantie

       Par la force de nos  pleurs flétris !

 

        Elle a pris la poudre d'escampette 

En écoutant notre hymne à la trompette

  Nos plaisirs s'évadent  dans la douceur suave

Nos sens s'éveillent avec nos désirs sans entrave !

 

 

 

 

 

 

 PHOTO CADEAU 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Coco ijahman (vendredi, 20 mai 2016 16:53)

    C est beau tant de passion dans un sublime poème quel magnifique voyage merciii Lucie un plaisir de te lire

  • #2

    Thierry Titiyab Malet (vendredi, 20 mai 2016 21:33)

    L'amour parle !

    Parler d'amour de nos jours semblent être un délit!
    Marquer le monde de notre ironie ou de notre déni
    Beaucoup plus utile à l'âme infecte qui se fait oubli

    Jouir est un terme (non pas un mot) qui se voit banni
    Pourtant nous sommes si bien en ces moments inouïs
    En cette confusion des corps, en ces moments de lui !

    Nous rejetons toutes actions qui nous rendent : Fruits
    Par peur, par égoïsme ou est-ce de par nos usufruits ?
    Les couples se forment sans permis, et par ce dépit !

    …/…

    Thierry Titiyab Malet (le 20 mai 2016)