Nonchaloir !

Texte de LUCYE RAYE.

Image internet (reçu de Coco)!

                                        Nonchaloir !

 

Les hommes sont en avidité à cause de cette désaffection

    Car nous n'avons pas assez été dans la précaution

         On s'empresse constamment vers la nourriture 

       Tous ont peur de mourir :c'est de la désinvolture !

 

     Nous courons vers  un  "je-m'en- fichisme"

                Pour garder de l'optimisme

Sinon nous mourrons de peur !Restons impassibles

Devant les crimes même s'ils sont invisibles !

 

   Toute cette lumière attise notre curiosité 

              Nous pleurons de contrariété 

             Nous rions de certaines futilités

On croyait que tout était permis dans notre société !

 

             Mais mon cœur n'est pas frigide 

                      Ma plume est toujours avide :

Je veux vivre ....Et non terminer dans l'indolence 

       Mes vers déchirés dans l'indifférence !

 

                 Je veux voir les yeux de mon voisin 

                     Je veux caresser les fleurs du jardin 

     Je veux entendre les cloches carillonner au loin...

   Avoir de la passion pour cette nature tous les matins ...

 

                   Mais nos têtes sont remplies d'inquiétude:

Il n'y a plus d'entrain ...Les médias ont brisé  nos habitudes:

       Aujourd'hui ....Boulot ,métro ,dodo ont pris le relais

Et comme le chômage s'est installé :l'éducation est aussi ratée...

 

J'écoute avec beaucoup d'intérêt avec ma télécommande

              Le monde n'est plus monde :mon île ,Petite mais grande 

Ici ...Là -bas en même temps ....Avec toutes les applications 

On trie ,on série ,on classe ....Et ....on est dans l'imitation !

 

                             Puis ...Tout ce là est payant ...

   La flegme ...Le laissez-aller ....Imprévoyant !

     Les loisirs ...Et ce sont des délinquants qui font la loi 

                  Et tous les autres ont perdu la foi .

 

                      Sur mon bureau d'écrivain 

              Je chuchote avec mes vers de "vin" 

          Je veux croire que ce cauchemar aura une fin ...

Ne soyons plus insouciants 

        Ni négligents ....

 

                      Les laisser -passer seront contrôlés!

Par le management de la terreur :Nous ne serions plus dépassés.

                               Chassons le nonchaloir *

                 Clarté ....Brûlons tout ce qui est noir !

 

*Nonchaloir=nonchalance (utilisé par Baudelaire dans les fleurs du mal ).

 

******Commentaire de Claudine Marchais Dendraël Bravo, un poème qui montre une évolution mais qui périclite, la discipline et l'éducation ainsi que le respect, sont désormais absents de la vie de nos adolescents, malgré des pressions et conseils insistant ! Merci Lucie Mayot Crescence, vous nous ouvrez de nouvelles perspectives surtout aux couples qui ont de jeunes enfants, qui eux n'ont malheureusement plus le sens des valeurs !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Thierry Titiyab Malet (mardi, 26 juillet 2016 08:45)

    C'est un très beau texte, une complainte riche qui décrit si bien le contexte actuel! Ne sombrons pas dans la démence et soyons positifs ! Bonne journée mes ami(e)s
    Un grand Merci à Lucie pour sa lucidité et sa verve !

  • #2

    Coco ijahman (mardi, 26 juillet 2016 18:58)

    Merciii Lucie pour ce superbe poème...... tes mots sont forts et juste....bravos