Libéralité!

Texte de LUCYE RAYE.

Image internet 

                                   Libéralité!

 

                  Ma muse est prise en otage

                   Encerclée de mille pages

                   Lettres ,mots et phrases

               Emprisonnés dans une case !

 

         Je t'ai donné mon cœur en otage

                     Enfermé dans une cage

                 Notre amour est sans âge 

 

Nos corps sont capturés par nos caresses sages

       Nous sommes des amoureux en otage

Nos bras sont devenus des maillons en alliage!

 

Tout est harmonie dans cette somptuosité

Je refuse de me délivrer de cette prodigalité...

     Toute la nature est une prison dorée

     Profitons de ce luxe jusqu'à l'éternité !

 

          Tu t'accroches à mes sonnets

     Je les ai fait sonner toute en liberté

Ils sont magnifiquement doux et colorés...

 Une exaltation de note de musique à valser . 

 

Mes lyres seront toujours prisonnières

Enlacées et grimperont  avec les lierres !

 

                    Nous sommes les racines

Tu es les feuilles ,je suis les fleurs  sans épine

                     Nous sommes les tiges

          Nous sommes pris dans le vertige .

 

Nous tourbillonnons avec le vent :il nous inflige 

                    Plus rien ne nous afflige! 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    patrick Norton (jeudi, 11 août 2016 09:39)

    Et ici sur une note de musique
    Le temps piétine aux aiguilles de midi
    Je déroule le parchemin des amours vécus
    Tout n'est que cendres et débris
    Éclaboussures et souillures
    A l'image des heures
    Que gomme chaque battement de mon coeur
    Et la lune me plante un épieu dans les yeux
    Absorbé par le temps
    Je fredonne le refrain qui fait rire
    Mais partout on cuve le fiel de la méfiance
    Et l'oraison est un leurre
    Et je nage a contre courant
    Dans une mare d'incohérence
    Rêvant d'hypothétiques ancrages

    Suspendu au sablier
    Je regarde le temps dans sa traversée
    Mais il ne s'arrête même pas quand j'écris...

  • #2

    Coco ijahman (jeudi, 11 août 2016 11:54)

    Merciii a vous deux Lucie et Patrick Norton vraiment splendide vos poèmes un très beau voyage bravos !

  • #3

    Thierry Titiyab Malet (jeudi, 11 août 2016 15:31)

    Terre & mère !

    Faut-il se montrer en sage ?
    Oublié que le monde rage
    Est-on un simple sillage
    Une mer que l'on plage !

    Si la terre se rebelle
    Se taille la part belle !
    Nous nageons pêle-mêle
    Sur la rive des querelles

    Rusons pour défaire
    Les siècles mis au fer
    Nos attaches à l'enfer
    Déclinons les dévers

    La terre est notre mère
    Et nous gâchons l'ère !
    Nos années éphémères
    Quand le ciel désespère

    De nous voir combattre
    Mettre le feu à l'âtre !
    Et nos idées à débattre
    Comme un vil théâtre

    Car si la vie est un jeu
    N'oublions pas tu veux
    Que tu en es l'enjeu
    Un peu trop désastreux

    Ici, rien ne n'appartient
    Nie le mal, renie le bien
    Tu n'es qu'un petit rien
    Cet ensemble fait terrien

    …/…

    Thierry Titiyab Malet (le 11 août 2016)