ÉMERAUDE.

Texte de LUCYE RAYE.

Images internet (vues de mon île de la RÉUNION )

                                      ÉMERAUDE.

 

                J'aime me réfugier dans les antres

                     M'habiller de reflets tendres

                Pour me fondre dans le décor

Car la nature intime et belle s'unit à mon corps !

 

       La vibration de la mer est bien vivante

      Les lames vont et viennent : touchantes ...

     Ce bleu marine frissonne avec la légère houle

                    Dans ses vagues ,je me roule !

 

Pailles en queue : les cliquetis de leur cri. avec ardeur

            S'abattent sur ma cachette sans peur

                                  C'est leur domaine

                      Que j'aie capturé sans peine !

 

Ma longue chevelure trempée rafraîchit mon front

Je m'étire toute engourdie et je fais quelques  bonds

                      Je nage avec les poissons

    Je ne crains pas d'éveiller des soupçons !

 

J'affronte toutes les émotions dans cet océan

J'éveille au delà des horizons des feulements

       Je m'élance dans de vives batailles

     Je vide mon cœur et mes entrailles ...

 

Mer ,ciel en baisers fougueux se fusionnent à la terre 

                    Je suis aussi une femme lierre*

                                   Car le vert 

                                       S'enlace aux pierres!

                                          Dans mon île 

                                             Une perle docile

Les montagnes verdissent tout l'espace de ce bleu marine

La façade se décore de cascades en verdure qui enluminent!

 

           Mes manuscrits ornés d'émeraude et d'azur

                        Car mes œuvres sont pures !

 

****Lien 02/07/2015 - lierre!

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Thierry Titiyab Malet (dimanche, 21 août 2016 08:24)

    Ce poème est délicieux, je m'en suis délecté et je te remercie de l'avoir partagé !
    Merci à toi Poétesse de m'avoir mis dans la peau cette envie d'écrire, à jamais !

  • #2

    Evelyne (dimanche, 21 août 2016 10:48)

    Tout simplement BEAU !
    On ne peut que dire : Merci !