ÉCORCHURE .

Texte de LUCYE RAYE!

Images internet .

             ÉCORCHURE .

 

Mon île ,entourée de la mer grise

Me lance des regards ébahis  sans bise !

Que le monde soit triste!

Ici ,il faut que je me hisse

Sur la montagne et crier à  l'océan

De se retirer pour un moment !

              Élargir un pont 

Partir loin de ce mont 

Traverser la passerelle 

           Toucher le ciel !

 

Par dessus les toits 

Des nuages très bas !

Ma tristesse s'amenuise 

       Avec la brise !

 

Il faut que je m'enivre  de mes vers !

M'éloigner comme tous les poètes

Dans un coin plus sombre de verdure

Étaler mon écriture 

Sur les troncs de mes arbres 

Ils sont devenus mes armes !

Taper de mon petit poing

Sur le plus géant des coings ...

La sève ne pleurera pas sur ma main

Du sang  soulagera mon cœur en vin !

Des écorchures indélébiles sur l'écorce rougie

Trancheront avec mon corps affaibli !

           

           Mes cris en signature 

Tatoués dans cette forêt de mûres ...

Seront lus par les génération futures 

A la cueillette des fruits pour les confitures !

Même des bûcherons les plus habiles 

     Trop occupés à la hache fragile

Ne verront pas les taches  aigries !

Ma plume choisit  les cocotiers reverdis 

       

                           Les palmes

                         Me calment !

Ma terre découvrira mon âme 

Dans mes manuscrits de femme !

PHOTO DE COCO

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Coco ijahman (samedi, 10 septembre 2016 16:37)

    Tes mots sont sublimeeeeeee merveilleux poème félicitations Lucie

  • #2

    Thierry Titiyab Malet (dimanche, 11 septembre 2016 08:04)

    Tes maux prendront une autre tournure !
    Dès lors, tu partiras via cette embouchure
    Hissant la grand voile du temps aux tentures
    Naviguant sur l'Océan des bonnes augures !
    Même si la vie nous est de plus en plus dure
    Tu trouveras pour nous une belle ouverture
    Un passage aisé et loin de tous ces parjures !