Nouvelle page FORUM ... Octobre 2016

Cette page est ouverte à tous les poètes et amis lecteurs pour écrire leurs textes et des commentaires  : Des dons et des talents se cachent derrière chaque mot ....

Vos poésies et vos commentaires en bas de page (sans image)!

Ce texte sur la photo (envoyé par deux amies ANONYMES ) qui aiment la poésie. 

Auteure 

Lucie DELARUE-MARDRUS (1874-1945)

                                          Ne laissez pas cette page blanche ,bleuissez la !

                      Le texte d'une lectrice poète ....A  voir aussi   sur                                                                           19/05/2016 - FORUM  PAGE 19 MAI 2016.

DE   ...."Plume s'envole"

(mercredi, 28 septembre 2016 17:36)

                                  Page blanche

Page blanche

Pourquoi les mots ne viennent plus

Pourquoi les maux ne s'effacent plus

Rien ne se commande

Rien ne se prépare

J'ai cru être capable

J'ai cru être aux commandes

J'ai osé franchir le pas

J'ai osé me croire grande

Rien ne va plus

Pourquoi poursuivre

Mais

Rien n'est perdu

Pourquoi se plaindre

Laissons passer le Temps

Laissons voguer l'attente

Le déclic était là

Il reviendra ....

Écrire commentaire

Commentaires : 13
  • #1

    Jean-Marc Poésie (lundi, 03 octobre 2016 09:08)

    Mon nom est Poésie, mais ma plume est tremblante.
    Les textes que je rencontre ici sont les mots de la passion et de la bonté.
    Bravo Lucye. Tu écris et tu encourages à écrire. Tu pousses les amis et les amateurs à oser.
    C'est une belle initiative qui fait vivre une grande langue et une riche culture.
    Tu suscites par ton talent l'éclosion de nouvelles oeuvres.

  • #2

    Liliane.Céline (lundi, 03 octobre 2016 11:17)

    Waouh ....waouh ....waouh
    C'est trop beau ...j'adore
    Merci lucie ....

  • #3

    Coco ijahman (jeudi, 06 octobre 2016 14:14)

    Merciii pour ces auteurs anonymes magnifique poème .....

  • #4

    Evelyne (jeudi, 06 octobre 2016 21:08)

    Je retranscris un poème , qui m'a été offert hier dans un site touristique.....
    De Bernadette Bouty , extrait de la revue "Fleurs Sauvages" du Cercle Poétique du Montmorrillonnais (86)

    Jetable ......

    Au nom du progrès
    Pour le confort physique de l'homme
    Pour la santé ... l'hygiène ... le pratique
    Est né ... " la politique du jetable " ...
    De l'usage unique
    Jetables donc : les mouchoirs ... les vêtements ...
    Les papiers à tout faire ... les rasoirs ... les emballages ....
    Les seringues ...
    On jette ... On jette ...
    C'est plus propre
    C'est plus pratique ....
    Mais .... voilà que nous sommes dépassés par nos jetés
    Nous sommes assis sur du jetable
    Et bâtissons sur du jeté ...

    Les saintes valeurs : l'honneur ... le respect ... la politesse ...
    Le devoir ... la générosité ... la charité ... la fraternité....
    Est-ce qu'on les jette aussi ... ?

    Et les sentiments mon amour .... les sentiments .....
    Est-ce qu'on les jette aussi ... ?

    Bernadette BOUTY

  • #5

    Thierry Titiyab Malet (vendredi, 07 octobre 2016 08:42)

    Un grand merci pour tous ces magnifiques passages et ces partages qui eux ne seront pas jetables! Bonne journée


  • #6

    Ait Abdel (dimanche, 09 octobre 2016 07:20)

    Entre géant bananier
    Et fier cocotier
    Pousse une sublime
    Unique beauté des îles
    Fille ou bien femme
    En nature périls
    Fée des Marquises
    Sensuelle et exquise
    Hardie et tout courage
    Elle mène sa vie
    Loin des bruits des villes
    Civilisation en sevrage
    Elle fuit l 'Ennui
    Blanche solitude tatouée
    Couleur bleu sauvage
    En ocre et au henné
    Tu dessines sur les bras
    Fleurs et noueux cobra
    Et sur tes belles fesses
    L' amour qui nous blesse
    Et sur ton dos
    Nos ardentes caresses
    Et nos yeux en sanglots
    Folles eaux miroir
    Des Marquises fières
    De t 'avoir enfantée
    Belle des Jungles altières
    Adolescent je t ai fumée
    Sans te connaître
    J ai senti un instant
    Mes envies renaître.
    Sur un poème je t 'ai rêvée
    Comme un enfant
    Chéri de ses parents
    Lui offrant un jouet
    Ô toi fille des îles
    Tu es mon asile
    La terre de mon salut
    Royaume jamais vu
    Moi l 'esclave des désirs
    Fais de moi ton prisonnier
    Ton ombre ou ton sosie
    Pour une étreinte
    Éternel plaisir
    Loin du monde et de ses
    Contraintes
    En ton sein je veux gésir.

    A.A. Au lit 9.10.2016

  • #7

    Thierry Titiyab Malet (dimanche, 09 octobre 2016 09:27)

    Bravo à Ait Abdel pour cette belle ballade poétique!


    Je dévisse !

    Ici les feuilles rougissent
    Les voilà qui garnissent
    Le sol froid qui se hérisse

    Sous les pics, les prémisses
    De cet hiver qui se hisse !
    Quand moi je dévisse

    Ses parois sont trop lisses
    Oh !Mes mains se plissent
    Souffrent de ces supplices

    Adieu à toi mon beau lys
    L'hiver est plein de malices
    Sa robe blanche

    J'entends !

    Les étangs qui gémissent
    Les rivières qui frémissent

    Je vois !

    Les nuages qui noircissent
    Le ciel n'est plus complice

    Pourtant !

    Il faut bien qu'il accomplisse
    Sa besogne, et son esquisse !

    Son image reste un délice
    Sa campagne bienfaitrice
    Ce n'est pas par caprice

    …/…

    Sa venue dominatrice

    Thierry Titiyab Malet (le 9 octobre 2016)

  • #8

    "Plume s'envole" (mardi, 18 octobre 2016 00:03)

    Les mots se cachent
    Le crayon se casse
    Le papier se déchire
    Et grand soupir .....

    Mais les maux s'effacent
    La carapace se casse
    Le corps s'étire
    Et grand sourire ....

    Les mots arrivent
    Le crayon s'active
    Sur le papier jauni
    Et quel plaisir .....

  • #9

    Liliane Céline (mercredi, 19 octobre 2016 19:10)

    NUL MORTEL PEUT SE PROMETTRE RIEN DE DURABLE
    L'homme ne peut éluder son
    ............DESTIN .......

  • #10

    Le mot pour le dire (vendredi, 21 octobre 2016 10:27)

    Nulle maladie et nul mal ne touche
    l'être humain sans la permission de
    DIEU .......

    il est difficile de vivre dans l'incertitude..........
    la chronicité de la MALADIE implique une nouvelle façon d'envisager les traitements , de la
    vie au quotidien , et L'avenir peut
    induire de l'anxiété et du découragement. .....
    Le marquage génétique et certaines pathologies contituent
    aussi une prédisposition ....
    ce n'est pas le mal du coeur ....
    mais c'est des troubles bien apparentés .......

  • #11

    Le mot pour le dire (lundi, 24 octobre 2016 15:13)

    Allongée dans la nuit ..
    J'ai beaucoup réfléchi ,
    J'ai cherché le bien être ...
    Tout au fond de mon être ...
    Non l'herbe ne pousse pas sûr un volcan !!!
    Je le suis demandée ...
    Pourquoi je me sentais , déprimée?
    Et la dans l'écran de mes pensées
    J'ai compris quelle était ma destinée ....
    Je veux devenir moi même ....
    OUI C'EST MON BUT .....
    De réussir à ce que je m'aime ,
    De réussir à vivre
    Et de ne plus vouloir fuir
    Car , comment rendre heureux
    Si on est malheureux ?
    La réponse est la volonté
    L'envie de vouloir aimer ....
    Le besoin de me montrer ..
    Le besoin de s'aimer ....
    A ce jour je veux prendre ma vie
    Et vivre comme j'en ai envie
    Prendre du temps pour moi même
    Prendre soin de moi ...
    Tout celà ne sera que bénéfique
    Pour une vie à nouveau féerique
    Égoïste cela peut être défini
    PENSER À PERSONNE ....
    C'est un passage de toute une vie
    Anonyme ...
    Panser mes bléssures , pour avoir
    Une vie MEILLEURE ....



  • #12

    Thierry Titiyab Malet (mardi, 25 octobre 2016 11:58)

    J'en aurai vu des témoignages poignants, j'en aurai lu des textes surprenants
    Mais là, je dois m'arrêter sur chaque conviction, sur vos doutes et vos raisons
    Merci à chacun(e) d'entre vous d'être tout simplement une belle consolation !

  • #13

    "Plume s'envole" (dimanche, 30 octobre 2016 17:00)

    Le temps qui passe

    Le corps se meut , le corps va mieux
    L'esprit s'évade, l'esprit s'égare
    Corps et esprit ne sont pas jumeaux
    Ils sont même souvent ennemis
    L'être humain est donc double
    Et sa vie est dualité
    Qu'il est donc dur de Vivre
    En parfaite harmonie
    Quand à son corps défendant
    Son esprit s'enfuit

    Riches couleurs d'Automne

    Jaune d'or
    Rouge -rubis
    Vert-émeraude
    Ce sont les bijoux offerts
    À qui sait observer
    La Nature .....