ABANDON .

Texte de LUCYE RAYE.

Images internet .

                                       ABANDON .

 

Comme l’aurore porte la lumière

            Le matin à l'aube  claire

          Je regarde vers la fenêtre,

 Mon regard s'éloigne au delà de mon être :

        Je m'échappe avec un doux vent 

               Entendre les bruissements 

Des réveils innombrables des oiseaux et leurs chants

Respirer les senteurs de mon île de volcan 

Des moments prodigieux dans les champs verts

Jusqu'au plus profond des vagues de la mer !

                     A la quête d'un rivage

Que le silence pour ravager mon visage!

Arrêter ma course hors du commun

Me reposer comblée de tous ses parfums

Pour que s'étiolent sans tremblement

                               Peu à peu

Les délicates jouissances de mes nuits de feu :

                   Je cligne enfin les yeux

                  Un abandon heureux !

 

CADEAUX :Rose de  Mati...........................................................La plume de Lily !

Celle de dessous photo de Coco

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    troubadour (mardi, 11 octobre 2016 10:14)

    Ah! Que c'est beau sans aucun doute , tout poète qui peut d'un coup de pensée être libre, dans l'espace des mots et de l'imagination , loin de ce bas monde au réel amer, plein d'agitation. Mes amitiés bravo pour cette belle ode.

  • #2

    Mati Moubarak (mardi, 11 octobre 2016 11:46)

    Le poète à une imagination qui lui est propre et qui met à sa disposition toutes les voies et les issues de la liberté dans le temps et dans l'espace. Quant à la fuite, elle n'est que l'expression d'un état d'âme !