Chemin de nos vies.

Texte de LUCYE RAYE 

Images internet +vidéo Paul Mauriat - Siffler sur la colline "Uno tranquillo" (1968) 

 

                                 Chemin de nos vies.

 

L'eau passe sous notre fenêtre de poètes

Comme un sentier venu des profondeurs célestes

Je regarde l'orée des bois

Je pense à toi 

Je frémis

Car j'attends que tu surgis

J'ai peur le soir 

Il va faire bientôt noir

Les nuages chevauchent dans le ciel encore éclairé

Mon âme s'élève au fond de l'immensité

Mon esprit commence à vagabonder ...

Lune et étoiles vont se croiser 

En reflets sur ce lac agité

Entre terre et univers....Elles vont s'enlacer!

 

Je pense à nous

De notre baiser sous les houx

Des années déjà ,cette ivresse nous a saisis

Devant la porte de nos vies

Un chemin divinement fleuri

Nous l'avons choisi

Il est vaste et clair 

Peuplé de chants de lumière !

 

                Tiens : je frisonne !

Ton sifflet sur la colline résonne

C'est notre nouvelle nuit que tu fredonnes !

 

Et tu m'offres une brassée de glycines 

   Agrémentée de roses et d'aubépines 

 

 

 

Photo de Coco

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Thierry Titiyab Malet (mardi, 11 octobre 2016 16:44)

    Une ballade plus que romantique," on se voit là, assis sous ce Frêne"

    Le froid nous darde des ses premiers pics, on frissonne un peu plus
    Ton absence se fait lourde, je sais que tes journées sont harassantes
    Mais que veux-tu je me languis dans l'attente même si te sais proche
    Tes pas s'enfoncent lourdement dans la neige, tu peines tant à venir
    J'entends les premiers bruits de l'ennui, le sol me donne le tournis !

  • #2

    Coco ijahman (mardi, 11 octobre 2016 20:16)

    J aime beaucoup qu' elle beau poème romantique et féerique bravos Lucie