VERS SANS BRUIT...Il y a ...Y-a-t-il ?....LES STROPHES NE SE CACHENT PLUS POUR MOURIR...

3 Textes de LUCYE RAYE 

Images internet 

 

VERS SANS BRUIT...

Le rouge s'envole du  camp

Avec le vent 

Ne restera que du nu 

Sur les arbres dépourvus!

 

Même le sang a disparu

Mon cœur n'est plus mis à nu

Il imagine des vers sans bruit 

Mais le silence est brisé par la pluie !

 

L'hiver se rapproche à grands pas

Le blanc de neige sera roi !

Et nos corps emmitouflés

Seront chauffés avec la cheminée !

 

Et là ,je rêve de cette saison 

Car mon unique été de passion

S'effiloche avec l'alizé de raison 

Ce léger souffle se perd à l'horizon!

 

Et face à mon océan

Je t'attends évidemment 

T'éloigner du froid

Dans tes bras !

Le rouge ,le blanc et le vert s'uniront

Car la verdure ici perdure sur les monts ,

Elle sera dénaturée

Par une dépression anticipée !

 

Notre amour cyclone

Balayera rouge et noir de la zone

Le bleu sera vainqueur

Que du bonheur !

LUCYE RAYE 24 NOVEMBRE 2016

 

Il y a ...Y-a-t-il ?

Il y a un monde qui se meurt

Il y a trop qui pleure

Et puis il y a TOI 

Il y a MOI 

De nos plumes au poing  ,nous les levons

Nous crions

Nous écrivons

Pour que le futur se réveille

Comme les abeilles

Et que le soleil

Soit de rayons jusqu'au sommeil 

Pour tous 

Ils ne seront plus à genoux

Gémissant 

En priant

Un fils qui pisse le sang

 

Drones , gaz et bombes 

Sifflent jusqu'aux décombres.

Tout explose de poussière

C'est la guerre 

 

Aucun point à étaler

A  mes vers pour la paix

Ni de suspension 

Ni d'exclamation

Je finirai par l'interrogation

Y-a-t-il  une loi 

Pour que ma rage se termine dans la foi  ?

LUCYE RAYE  24 novembre 2016

LES STROPHES NE SE CACHENT PLUS POUR MOURIR...

La ligue de poètes a permis

Une liaison de toutes les  poésies

De poètes réunis

Sous la même bannière à écrire

Les strophes  ne se cachent plus pour mourir...

Nous sommes bien plus forts

Que le drone de la mort !

 

Une évasion par dessus les toits

Comme un drone voltigeant sans loi

Mais c'est souvent un espion

Crainte de la population!

 

Cet objet volant guidé de la main de l'homme

A un unique œil pas pour filmer les pommes

Mais bien pour détecter les gestes de l'humain

Alors que l'on ne regarde plus dans les yeux du voisin!

 

Mettre le pied sur le trottoir le matin

C'est une foule sombre remplie de chagrin !

On ne se donne plus la main

Alors qu'un bonjour est si puritain !

 

Le drone a fonctionné 

Emprisonné la solidarité 

Et pour nous aimer

Ma plume va CRIER !

ASSEZ

Mélangeons nos encres

Jetons l'ancre

Nos livres de parfum

Sont plus puissants que ce malin !

LUCYE RAYE 25 NOVEMBRE 2016

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0