DERNIER PLEUR A MES FLOTS ...Maman de lait !...Des larmes sur la jetée !.

3 Textes de LUCYE RAYE 

Images internet ..

DERNIER PLEUR A MES FLOTS ...

Des plaintes autour de ma balançoire

Je ne veux plus rien voir

Je ferme les yeux 

N'entendre que les murmures des cieux !

 

Ce sont des adieux à ma terre

Des au  revoir à ma mer

Ma poésie  devenue des débris

S'unissent aux vagues sans bruit !

 

Je m'allonge sur la dune 

Je chante avec la lune 

Elle me berce encore une fois

Pour la dernière fois !

 

Mon regard est fatigué à la tombée de cette nuit

               Mes paupières que tu chéris :

       Seront fermées par cette voûte étoilée 

Mes pensées s'éloignent pour un départ précipité !

 

J'attendrai l'aurore

Avec toutes ses couleurs d'or

Quand la lumière se marie à  l'azur

Pour un dernier pleur  à mes flots purs !

LUCYE RAYE 29 Novembre 2016

 

Maman de lait !

Mon bébé ,mon enfant 

Tu pleurais sur le sein de ta maman

Elle n'avait pas assez de lait pour te nourrir

Elle a rendu son dernier soupir

Sans voir ton sourire !

 

Mon Bébé ,mon enfant

Une mère nourricière 

Est arrivée dans la lumière 

Et tu as bu à son sein !

 

Tu as grandi  maintenant 

Tu es mon enfant 

Tu connais tout de cette triste histoire

Ton bonheur éclate matin et soir 

 

Regarde là -haut vers les cieux 

Souris  aux nuages  bleus

Cette femme que tu n'as pas connue

Garde précieusement ses vues

Ses photos ,ses souvenirs

Elle te voit rire 

Et parler 

Avec ta maman de lait .

 

Mon garçon si grand

Tu seras toujours mon bébé mon enfant !

LUCYE RAYE 29 novembre 2016

 

Des larmes sur la jetée !

Des larmes perlent sur ton visage

Ces pleurs se meurent sur le rivage

Tu ne voulais pas que je les vois

C'est ta loi !

 

Je t'ai rejoint  

Bien plus loin

Le temps que tes vagues à l'âme

S'éloignent avec les lames !

 

Tu  as dessiné sur le sable mouillé

Un nom   que tu ne peux oublier

Effacé lettre après lettre par le flux 

Et le reflux!

 

On s'est allongé sur cette plage

Que le silence pour gommer les ravages!

Qu 'un pleur sur le passage

La mer   comblera nos pages !

 

Nous rentrons chez nous ,la terre continue de tourner

Le poète va pouvoir se reposer 

Même s'il ne dort jamais

Les larmes  se jettent avec les  embruns  sur la jetée !

 

LUCYE RAYE  30 novembre 2016

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0