CRIERIE

Texte de LUCYE RAYE

Images internet .

                          CRIERIE

 

J'entends l'alizé qui crie

Le  sifflement  frissonne

N'y a t il personne

Pour répondre à ce perpétuel bruit ?

 

Mon souffle est si lent 

Je n'ai plus d'inspiration

Je reprends en aspiration

Pour un grand hurlement !

 

Car cet écrit

Rejoint le vent

Il fonce sur l'océan

En un énorme cri!

 

Ma vie est devenue un vacarme

Les arbres sont des bruissements

Mes montagnes en gémissements

Ma plume ,ma seule arme !

 

L'encre est attirante mais elle fuit

Alors que ce vent d'été l'enlace  fougueusement

Car la brise la caresse spontanément

Mais les vers  restent une crierie !

 

Pour pétrir tous les maux

Filtrés en doux murmures

Un dialogue avec le vent dans ma forêt si pure 

Les feuilles des cocotiers  ont broyé les mots !

 

LUCYE RAYE 24 janvier 2017

PHOTO DE COCO 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Thierry Titiyab Malet (dimanche, 29 janvier 2017 13:28)

    Magnifiquement décrit
    Des murmures, des cris

    J'entends chaque bruissement
    Sur les hauts du Hurle au vent
    Nos instants sont bien souvent
    Comme conjugués au présent

    La vie serait-elle intervenue
    Sommes nous en cet absolu

  • #2

    Coco ijahman (dimanche, 29 janvier 2017 15:27)

    Très beau Lucie un beau voyage un agréable moment passer a te lire Merciii �

  • #3

    Evelyne (dimanche, 29 janvier 2017 20:19)

    Je sens ce vent , j'entend ce bruissement , je suis des yeux tes écrits qui volent mais ne se perdent pas .... Ils atteignent le but que tu souhaites , nous ravir !