TRÈS LOIN.

Texte de LUCYE RAYE

Images internet (1 modifiée texte)

TRÈS LOIN.

 

Loin

Très loin 

Emmène-moi 

Avec toi 

Main dans la main

Oublions ce qui est malsain !

Car l' homme 

N'est plus homme

Trop de vols 

Même des viols !

La femme 

N'est plus femme

Elle perd son âme et sa beauté

Et pourtant , pour procréer

Elle veut être désirée

Mais son désir s'éloigne avec la réalité !

 

Loin 

Très loin

Conduis -moi en train 

Éloigne -moi de ce chemin

On sera 

Là où tu voudras

Où la mer murmure avec les mouettes

Où les arbres chantent avec les alouettes

Où les fleurs se marient aux abeilles

On marchera jusqu'à l'arc en ciel!

 

Loin 

Très loin 

Où nous sentirons les vibrations

Où nos jours et nos nuits finiront en  exaltation

Où les parfums ordinaires

Seront confondus à nos heures extraordinaires !

 

Tout s'enflammera 

Tout nous enivrera .

Dis tu veux bien !

Allez très loin

M'accompagner 

Dans des endroits les plus secrets

Où tu seras Homme avec force et audace 

Et moi Femme  : je parsèmerai la race!

Toutes nos ardeurs pour une nouvelle vie

Dans notre paradis !

LUCYE RAYE 5 avril 2017

 

 Sur le site de la ligue  Suivez la poétesse LUCYE RAYE

 www.liguepoetes.net/

 

Photo de Coco !

Message reçu le 6 avril 2017 ***DE Dominique Bequet J'aime beaucoup la puissance émotionnelle qui se dégage de ce poème TRÈS LOIN comme si vous nous invitiez à tendre vers des archétypes de la relation hommes- femmes , dans la complémentarité absolue !? Quelle richesse ! 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Coco ijahman (mercredi, 05 avril 2017 18:02)

    Merciii Lucie c est vraiment très beau! bravos bonne soirée

  • #2

    Evelyne (mercredi, 05 avril 2017 19:01)

    Énergie , passion .....
    Quel dynamisme !

  • #3

    Thierry Titiyab Malet (mercredi, 05 avril 2017 19:37)

    C'est un magnifique texte, une poésie qui révèle bien de choses inacceptables tant les genres n'ont plus de sexe ! J'ai adoré même si je le trouve un peu moraliste mais c'est en cela que nous devrions nous retrouver : savoir se placer sans sexuer nos propres évidences tout en oubliant nos haines réciproques (qui de l'oeuf ou de la poule!!!) Nous sommes égaux depuis la nuit des temps et nous ne devrions pas nous déchirer pour des raisons d'étiques ! Merveilleux récit ma chère Lucie!