La force de l'écrivain .

La force de l'écrivain .

Je n'ai pas l'habitude de publier en mettant en avant les poètes , les poétesses , écrivains de l'ombre mais ce texte spécial pour CRIER que l'on existe :

J'ai  envie encore d'écrire 

Ne plus subir par des  cris

J'ai encore envie de dire

Il faut agir par des écrits 

 

Etre écrivain c'est prendre un risque 

On vit à chaque lettre un hasard

On joue avec la lumière qui confisque

Le danger déséquilibre notre art 

 

Même si mon style  ne plaît pas en métissage , 

S'il y a des erreurs de syntaxe , 

Des fautes de frappes  au passage 

Ou incompréhension des métaphores dans les axes  , 

 

Que la métisse gêne avec ses rimes au quotidien !

Dans cette crise  catastrophique 

Qu'importe  , je remplis la barrique  de l'écrivain

J'essaie de faire passer le verre magique 

 

Tout notre monde a viré dans une pénombre 

Peur du Noir 

Peur du Blanc  qui fait de l'ombre 

La maladie a envahi en désespoir 

 

Le double vingt un mauvais goût de vinaigre 

Nous POÈTES , POETESSES , nous avons noirci des feuilles

Pour que l'acide  se désintègre 

Sans être en invités  chroniqueurs pour le porte -feuille

 

Avec un rayon derrière chaque fenêtre , nous dessinons la colombe

D'autres personnes  notoires ont rejoint  les plateaux pour un rôle

Alors que la réalité est encore tourmentée  d'une invisible bombe 

Leurs  avis et critiques sans mot ne pleuvent  que des vaines paroles .

 

Encore quelques mois à faire mûrir le raisin

Ouvrir toutes les portes pour une guérison

Et obtenir en élixir un bon vin

Nos strophes ou proses déferlent sur tous les horizons .

 

Nous chanterons  avec les vendanges de l'automne , 

Et  en hiver devant une cheminée

Nos vers en cristal  déborderont en tonnes

Ici ce sera l'été

 

Ensemble nous allégerons les souffrances

Avec un subtil mélange rempli de certitudes  

A vider le tonneau de champagne de l'alphabet d'espérance

En  force commune ,nous briserons les habitudes.

 

Bousculons en bulles cette monotone année 2020 !

Portons avec éloquence le poids du destin !

LUCYE RAYE  27 JUIN 2020

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Messages reçus 

Nom: Muller

Message: Allez chaque jour auprès de ceux tenaillés par un étrange besoin. Celui d’écrire, celui de poser devant eux leurs réflexions. Besoin de penser de partager. Habités d’une brûlante humanité ils vous attendent pour rire ou pleurer avec tout un chacun.

Nom: Thierry Titiyab Malet

Message: Par la trappe (c'est une farce!)
Puis l'entonne oh mon noir
Blanchi aussi par notre art
Je broie les instants mémoires
Pourtant notre plume se meurt

Je te remercie ma soeur Poétesse pour le métissage de tes mots
Merci également pour la noirceur qui en émane et qui mène au blanc
Nous sommes d'un autre monde, nous poétesses et poètes au plumeau
Dessinons un monde dans lequel le rêve sera fécond, la vie en sursaut 
Restons sur la réserve, tant pis si l'on tombe en panne car pas de réseau !

TtM le 27  juin 20 vingt

 

 Nom: Sabuco Alexis

Message: Deux mille vingts ne sera pas un bon millésime, qui l'eut cru ?... Cruelle histoire d'un virus sournois...
Viirus sonne avec Baccus, dieu du vin
Virus sonne l'halali
Le vin se boit jusqu'à la lie..
Ce n'est pas le tonneau des danaïdes
Où cinquante filles dansent
Pour fêter le vin nouveau
Après les vendanges d'automne,
C'est juste un verre
Que l'on bouge pour faire danser
Le nectar et y humer
les parfums subtils
Comme on contemple
Et savoure les mots des poètes...

 Nom: nathalie patalas

Message: magnifique texte partagé sur ma page Poétes du nord, beaux texte d' une poétesse de grand talent, bisous du 62 nathalie

Nathalie Patalas bisous poétesse rebelle, insoumise au grand coeur, merci encore pour ta petite surprise , je posterais samedi avec ton autorisation, je pense à toi dés que possible bisous du 62

 

 Avec des mots on peut guérir souvent ses maux intérieurs , écrire est le reflet de l' âme de chaque être humain